Des livres

Petite intro

Il fallait bien que j'en blogue un peu, de ces livres avec lesquels je passe tant de temps, de ces chers compagnons qui m'ont tant instruite, qui ont tenté de m'instruire -vous ai-je déjà parlé de l'état de dégénérescence avancée de mon cerveau en général et de sa partie dévolue à la mémoire en particulier ? oui ? oups...-, qui m'instruisent et m'instruiront encore -cette amnésite aigüe a au moins l'avantage de me permettre de n'être jamais lassée de lire et relire les mêmes bouquins :).

... une petite précision concernant ma rencontre avec ces livres ; j'en avais lu quelques uns l'année dernière, alors que je venais d'atterrir ou presque. A cette époque je connaissais très mal le pays, je n'étais pas encore habituée ni familiarisée avec ses caractéristiques socio-culturello-environnementales, en bref ma sensibilité était encore loin d'être apte à saisir le sens du contenu de ces livres. Un certain sens du moins. Raisons pour lesquelles très sûrement j'étais alors passée complètement à côté, je n'avais pas accroché du tout, voire même j'avais laissé tombé, lassée de tant d'incompréhension. 1 an après voilà, l'accrochage au coeur de ce pays est confirmé, ces mêmes livres, non seulement je les comprend enfin, mais en plus je les aime profondément ; ils expriment ce que je ne pourrai jamais exprimer, ils me font prendre conscience de "choses" que j'ai peu à peu déjà acceptées, intégrées voire adoptées sans même y prendre garde, ils me donnent une quantité incroyable d'informations sur le pourquoi de toutes ces "choses" en question.

Mais, me direz-vous, pourquoi cette page, puisqu'il y a peu de chance pour que, n'ayant pas vécu ici, vous n'accrochiez pas plus que moi il y a 1 an ? Mais pour plein de raisons ; d'abord parce que tous ces bouquins ne sont pas incompréhensibles hors culture (voire ceux qualifiés d'extra-terrestres, ainsi que les coloniaux), ensuite parce que ces bouquins sont des trésors et que je leur dois bien ça, enfin parce que peut-être que ce site va rester un moment en place et, pourquoi pas, être consulté par des gens qui vivront ou auront vécu une expérience similaire et que des références de bouquins sur le sujet intéresseront (sait-on jamais, on peut toujours espérer que tout ça serve un peu).

Les extra-terrestres

Vous ayant appâtés avec eux il est normal que je leur donne la priorité...

[ Le 49ème jour de la semaine ], de Ahmed Ould Saleck : fiction philosophique où il est entre autre question du plus distingué des animaux... (qui n'est pas le canard, contrairement à ce que certains croient)

[ L'amour impossible ], de Moussa Ould Ebnou : science-fiction, et si la guerre des sexes avait lieu ?

Les coloniaux

Dit comme ça, ça donne pas envie... et bien il est temps de mettre à mal certaines idées reçues et de s'aventurer chez des aventuriers-faiseurs d'histoire bien trop méconnus, et pour certains limite anarchistes -si si, vraiment, allez-y vous rendre compte par vous-même j'vous dis-. Visions de la Mauritanie d'une certaine époque, pas si éloignée (l'époque), pas si "mauvaises" (les visions).

[ Mauritanie 1903-1911 - Mémoires de randonnées et de guerres au pays des Beidanes ], du commandant Louis Frèrejean : un accroché de la société Maure, à l'époque tumultueuse de "pacification" du pays.

[ Méhariste en Mauritanie - En colonne vers Smara 1907-1913 ], d'Edouard Berthomé : témoignage d'un autre participant de cette "pacification", aussi méhariste, honnête et accroché que le premier.

[ Sahara. Un homme sans l'Occident ], de Diego Brosset : tour de force et seule tentative d'écriture d'un incroyable militaire marqué à vie par son passage en Mauritanie dans les années 1920-1930 ; Diego Brosset tente de se mettre dans la peau d'un Nomade d'avant la colonisation. Histoire tirée de ses longues conversations avec le Nomade en question, vieux à l'époque où il l'a connu. Vieux et bavard, apparemment et pour notre plus grand bonheur... En bonus une magnifique histoire d'amitié dans la préface de Vercors.

[ La grande foire des dattes ], d'Odette du Puigaudeau : "petite balade" en chameaux dans les palmeraies de l'Adrar de deux femmes qui n'ont pas leur plume dans leur poche (ou pas longtemps), pendant la période de guetna de 1934.

[ Le tambour des sables ] ou [ Ma demeure fut l'horizon ], de Gabriel Féral : la Mauritanie des années 1940-1950 vue par un administrateur des colonies colonisé (l'administrateur) par la société Maure.

[ Les Réguibats - De la paix française au Front Polisario ], de François Beslay : mémoires et réflexions, abordant les années 1940-1960, d'un commandant des Groupes Nomades du nord de la Mauritanie ayant vécu en contact direct avec l'une des grandes tribus nomades de cette région. Un autre colon très "spécial".

Les témoignages mauritaniens

Des histoires réalistes (et parfois réelles) humaines, sensibles, inspirées directement du vécu de Mauritaniens.

[ Le dernier des nomades ], de El Ghassem Ould Ahmedou : quand un passé pas si lointain rencontre une modernité bouleversante mais pas si implacable.

[ Rellâ ou les voies de l'honneur ], de Tene Youssouf Gueye : histoire d'un mariage dans la société Haalpulaar, vu de l'intérieur.

[ La Mauritanie contre vents et marées ], de Moktar Ould Daddah : mémoires du "Père de la Nation" Mauritanienne. Naissance et affirmation d'un pays menacé par ses ainés revendicateurs et héritier d'un riche passé tribal et d'une jeune colonisation tumultueuse.

[ Le réveil agité ], de Harouna-Rachid Ly : plongeon dans une société mauritanienne toujours d'actualité, fiction terriblement réaliste et sensible qui fait entre autre bien ressentir les impacts humains, positifs et négatifs, d'une organisation sociale basée sur les castes et confrontée aux remises en cause des nouvelles générations.

[ Que le diable t'emporte ! ], de Harouna-Rachid Ly : la capitale Mauritanienne d'aujourd'hui vue par un diable bienfaiteur ; ça vaut le coup d'oeil !

[ 1989 Gendarme en Mauritanie ], de Harouna-Rachid Ly : les tristes évènements de 1989 vus de l'intérieur ; un double appel, à la mémoire et à l'apaisement, l'humour et la raison en porte-voix.

[ Le trésor des Houya-Houya ], de Harouna-Rachid Ly : fiction située entre les Etats-Unis et la Mauritanie, le passé et le présent, l'imaginaire et la réalité, contenant toute la gravité habituelle de son auteur mêlée d'humour et de dérision. Ne le cherchez pas en librairie, ce livre cherche un nouvel éditeur ; en attendant vous pouvez accéder à sa version en ligne par ici (bien sûr avec l'aimable accord et même l'encouragement de l'auteur ; un grand merci à M.Ly).

[ Barzakh ], de Moussa Ould Ebnou : poésie, mysticisme, science-fiction, foi, traditions, évolutions scientifiques... ; quand les sources d'inspiration s'allient à l'imagination et au talent.

[ La Mauritanie maintenant où jamais ], d'Isselmou Ould Abder Kader et Mohamed Ould Mohamed el Hacen : publié à Nouakchott en janvier 2007 juste avant les premières élections d'après transition, ce livre retrace rapidement l'histoire de la Mauritanie et présente les enjeux auxquels elle est aujourd'hui confrontée. Cette vision actuelle de la Mauritanie écrite par des Mauritaniens est à ma connaissance la seule du genre ; espérons que cette intéressante initiative fera des émules, parce que vraiment ça manque, je trouve...

[ Oualata, Le secret de la Mauritanie heureuse ], de Moustapha Ould Ahmed Ely : j'ai hésité, pas très longtemps, à le classer dans "les extra-terrestres", mais le rêve social pas si secret qu'il décrit est tellement présent dans l'esprit de tant de Mauritaniens que c'est sans plus de doute aucun que je le mets ici. D'ailleurs moi je suis sûre qu'un jour, peut-être un peu lointain pour ce qui est de la Maustang et des Tassevra XVX, mais pour le reste, si tout le Monde s'y met vraiment (si, par exemple, ce futur tiers-monde que sont ces fichus actuels USA veulent bien arrêter d'infester les voitures mauritaniennes d'ordinateurs de 3ème génération attaquant bassement les stimulus personalis là où ça fait mal)...

Les témoignages étrangers post-coloniaux

Ici seront listés les témoignages étrangers postérieurs à la colonisation.

[ De vent et de sable ], de Paule Valette : témoignage sous forme d'un journal d'une française décidée à aider un village de l'est Mauritanien en 1993. Quelques imprécisions, raccourcis voire erreurs concernant les informations culturelles, à mon avis le réel intérêt de ce livre est dans le regard occidental très honnêtement retranscrit de cette aventurière de passage (quelques semaines) qui a tenu à s'intégrer au maximum à la société mauritanienne, et qui a su l'apprécier profondément en très peu de temps. Regard très difficilement exprimable quand on reste dans le pays un moment puisque c'est celui-là-même qu'on tente d'analyser, de corriger, d'affiner, de dépasser en se confrontant, en se sensibilisant, en s'intégrant au maximum à la société visitée.

Les études

Il existe de très intéressants bouquins ayant d'une façon ou d'une autre la Mauritanie pour sujet d'étude. Certains (les chercheurs, surtout) déplorent leur nombre, bien trop faible en regard de cet intéressant pays ; pour ma part je retiendrai la qualité de ceux que j'ai eu l'occasion de lire et qui sont listés ci-dessous.

[ Introduction à la Mauritanie ], des éditions du CNRS : très intéressant travail de vulgarisation des sujets principaux concernant la Mauritanie (histoire, culture, économie, colonisation, développement, relations internationales, et j'en oublie forcément plein), réalisé par pas moins de 15 spécialistes de leur domaine. Très intéressant parce que surtout très compréhensible et à la portée de tous ; pour preuve : je suis une femme, jeune, châtain tirant sur le blond, informaticienne, et je l'ai compris (ou au moins j'en ai bien l'impression, ce qui est tout aussi agréable et finalement pas moins important). Cet ouvrage date de 1979, c'est bien le seul défaut que je peux lui reprocher ; j'en cherche un équivalent pour ces dernières années, malheureusement pour le moment en vain.

[ Rituels et développement ou le jardin du Soufi ], de Philippe Lassalle et Jean-Bernard Sugier : petit tour chez les Soninkés forgerons de Kaédi et les Maures jardiniers de Boumdéïde, histoire de remettre en question tout bien comme il faut les à-prioris concernant les rituels et les traditions, leur relation au développement, ce développement lui-même, jusqu'à la religion musulmane décidément bien vaste et surprenante, en passant par les Mauritaniens eux-mêmes et ce qu'on aura pu lire ou connaître d'eux par ailleurs (je suis d'ailleurs sûre que beaucoup d'entre eux ignorent l'existence de ces communautés ainsi que leurs richesses humaines ; évidemment et comme d'habitude je triche, là, je me suis bien sûr renseignée auprès de quelques uns d'entre eux avant de m'aventurer dans une telle affirmation). Edité en 1992, je cherche aussi à savoir ce qu'il en est aujourd'hui de ces communautés, si quelqu'un a des infos je suis preneuse.

[ La question foncière en Mauritanie - Terres et pouvoirs dans la région du Gorgol ], d'Olivier Leservoisier : étude réalisée dans les années 1992-94, s'appuyant sur un nombre impressionnant de références traitant du Gorgol, et enrichissant ces connaissances d'études approfondies sur le terrain auprès des populations concernées. Une mine d'informations (historiques, sociologiques, économiques,...) sur la région du fleuve Sénégal, et notamment sur les causes des conflits ethniques ayant eu lieu dans les années 1989-91. Causes qui ne sont pas tout à fait encore réglées et auxquelles s'ajoute aujourd'hui le traumatisme, encore vif dans les esprits, de ces conflits.

A suivre...

Bientôt beaucoup d'autres à venir (des suggestions ? n'hésitez-pas : sanddv@teria.org).